logo_Religion.qc.ca

Contexte contemporain

Transposée en contexte contemporain, la notion d’interdépendance des phénomènes amène parfois certains bouddhistes à affirmer que leur conception du monde anticipe les découvertes scientifiques. Les meilleurs interprètes restent pourtant à cet égard tout à fait conscients de l’écart qui existe entre les approches bouddhique et scientifique, et ne cherchent d’aucune façon à les confondre ou à les superposer. Il est vrai que ni le bouddhisme ni la science ne présupposent la croyance en un Dieu créateur. Dans aucune de ces deux approches, on ne postule de principe premier qui servirait d’explication universelle. Dans le cas des bouddhistes, l’affirmation que les phénomènes (physiques et psychiques) s’enchaînent les uns aux autres en complète interdépendance vient d’une intense expérience de méditation, tandis que, dans le cas de la science, des conclusions similaires proviennent entre autres d’investigations en laboratoire. Les bouddhistes conscients de ces différences insistent sur le fait qu’au moyen de méthodes de recherche radicalement opposées, chacune valide en son domaine respectif, on puisse arriver à une convergence de point de vue. Ce refus d’un concordisme hâtif et l’accent mis sur la spécificité de chacun des domaines me semblent une voie d’avenir pour le nécessaire dialogue qui doit s’instaurer entre bouddhisme et science (je m’inspire ici des analyses de Trinh Xuan Thuan et de Mathieu Ricard).

Accueilhome Bouddhismebouddhisme Hindouismehindouisme Christianismechristianisme Islamislam Religions Amérindiennesautochtone Judaïsmejudaisme Religions du Japonjapon Religions de la Chineying_yang Nouvelles Religionsnouvelles_religions