Temps cyclique

Il ne faudrait pas pour autant s’imaginer que l’hindouisme ne connaît qu’un temps cyclique fait d’éternelles répétitions, comme on le répète encore trop souvent.

Les souverains hindous qui ont construit des empires savaient très bien qu’il leur fallait du temps pour vaincre tous leurs ennemis et que les rituels commandés aux brahmanes leur étaient nécessaires pour triompher des forces invisibles. Il en va de même de tous ces hindous qui misent sur le commerce ou sur les techniques artisanales pour améliorer leur existence. Le temps est pour toutes ces personnes un facteur positif.

Il existe cependant un autre discours qui provient surtout de ceux qui ont décidé de renoncer aux attraits de l’existence humaine et qui caricaturent le monde qu’ils sont sur le point de quitter en le comparant à une jungle impénétrable, à un océan sans fond, ou à une roue qui s’affole. Le discours qui enferme le monde dans un cercle sans fin existe bien dans l’hindouisme, mais il est le partage de ceux qui s’en servent comme d’un levier pour s’encourager à tout quitter et arriver enfin à une totale libération.

Cet idéal de renoncement aux attraits de l’existence, qui reste l’apanage d’une minorité, laisse exister une majorité d’hindous qui ne sont pas encore orientés vers la libération et qui acceptent de vivre pleinement dans un monde infiniment désirable, avec des possibilités d’avancement dans les domaines économique et politique, avec aussi la pratique de rites variés qui garantissent une vie prospère.

Accueilhome Bouddhismebouddhisme Hindouismehindouisme Christianismechristianisme Islamislam Religions Amérindiennesautochtone Judaïsmejudaisme Religions du Japonjapon Religions de la Chineying_yang Nouvelles Religionsnouvelles_religions