Les nouvelles religions

Les nouvelles religions sont des nouvelles solutions théologiques offrant une cohérence, un code de sens, qui déchiffre derrière les hasards et les désordres de notre société un ordre. Dans cet ensemble de solutions théologiques, on peut repérer des tendances révélatrices de nos mythes modernes et qui utilisent les mots du jour pour expliquer le monde. Afin de faciliter le repérage de ces tendances, nous utilisons un regroupement en quatre familles qui nous permet d’identifier quatre des grands mythes contemporains. Nous avons nommé ces familles en fonction de leur principal lieu de référence ou de légitimation qui sont : le christianisme, l’Orient, la science et l’ésotérisme.

La famille chrétienne est constituée des groupes qui se réfèrent au mythe fondateur du monde occidental, le christianisme. Pour ces groupes la Bible constitue le livre sacré de base, auquel s’ajoute une révélation qui vient la compléter ou proposer une nouvelle interprétation de son contenu. Le message, qui propose une relation avec Dieu, se veut mieux adapté à un nouveau contexte. Par exemple, on présente Jésus comme un superhumain ou on interprète la vie sur terre et après la mort comme des étapes d’une progression spirituelle. Cette famille, qui est la plus importante en nombre au Québec, est surtout connue par des groupes comme les Témoins de Jéhovah, l’Église de l’Unification, les mouvements pentecôtistes et baptistes et les Saints des Derniers Jours ou Mormons.

Dans la famille orientale, on puise principalement ses sources dans les écrits sacrés de l’Inde, de la Chine et du Japon. Les groupes de cette famille, qui sont souvent des bourgeons occidentaux de traditions typiquement orientales, favorisent le développement spirituel de la personne en proposant une démarche intérieure. Cette démarche se veut dans la majorité des cas pragmatique. Ces religions proposent aussi une vision du monde où l’univers est souvent présenté comme une conscience avec laquelle nous pouvons communiquer. Les groupes les plus connus au Québec sont l’Association internationale pour la Conscience de Krishna, Eckankar, l’Aumisme, les Brahma Kumaris, la Soka Gakkai, le Falun Gong, et ne recrutent pas beaucoup d’adhérents comparativement à la famille chrétienne.

La famille scientiste, elle, fait une lecture scientiste du monde spirituel. Cette lecture est le résultat d’une sacralisation de la science, caractéristique de nos sociétés modernes, où la science en vient à prendre le relais de la religion comme source de légitimation sociale. On propose dans ces groupes un développement du potentiel humain grâce à une approche empirique du surnaturel où l’on est invité à connaître par la raison. Les groupes les plus connus de cette famille sont le mouvement raëlien et l’Église de scientologie. L’ensemble des adeptes constituent la troisième famille en importance après la famille ésotérique.

Finalement, on retrouve la famille ésotérique, qui proclame l’unité transcendante des religions. Cette famille offre une démarche spirituelle qui propose de découvrir derrière la façade apparente des choses, un réseau de signes révélateurs d’un cosmos vivant auquel participe l’être humain. En décryptant ce message, avec une approche analogique de la réalité, l’être humain peut ainsi réaliser la fusion du moi et de l’univers. Les représentants les plus connus de cette famille sont l’Église Universelle et Triomphante, l’ordre de la Rose-Croix AMORC et la Fraternité Blanche Universelle.

Ces nouvelles religions, comme nous le disions plus haut, sont en résonance avec un contexte. On remarque que dans la famille chrétienne les valeurs familiales sont importantes et répondent aux besoins des personnes qui cherchent une cohérence face à l’éclatement de la famille dans notre société. La famille orientale, qui propose une démarche spirituelle sans encadrement institutionnel, semble bien répondre au contexte individualiste de notre monde urbain. La famille scientiste, quant à elle, réaffirme bien le nouveau mythe fondateur moderne de la techno-science. La famille ésotérique fait aussi état d’un nouveau mythe, celui de la terre devenue village global avec, entre autre, l’arrivée de la télévision. Nouvelles visions du monde en résonance avec un nouveau contexte, les nouvelles religions réinterprètent l’héritage local à la lumière de leur nouvelle grille.

Accueilhome Bouddhismebouddhisme Hindouismehindouisme Christianismechristianisme Islamislam Religions Amérindiennesautochtone Judaïsmejudaisme Religions du Japonjapon Religions de la Chineying_yang Nouvelles Religionsnouvelles_religions