Religion, Secte, Nouvelles Religions...

Plusieurs personnes se demandent quelle est la différence entre une religion, une secte, une nouvelle religion et un culte. Donner une définition, c’est déjà poser un jugement; ou comme le disait Jean-François MAYER, « la secte, c’est l’autre ». Les appellations que l’on utilise pour décrire le phénomène des nouvelles religions nous informent souvent plus sur celui qui parle que sur le sujet dont il veut parler. Prenons à titre d’exemple le mot « secte ». Alors qu’étymologiquement ce mot vient du latin sequi, qui veut dire suivre, on le rattache spontanément à la racine secare, couper. Si l’on parle de coupure, c’est que l’on suppose que quelqu’un s’est détaché d’un ensemble plus vaste, dans ce cas-ci l’Église catholique. C’est pour cette raison que l’on dit que le mot « secte » a une connotation ecclésiocentrique : on ne parle de secte qu’en référence à une Église. On le voit très bien chez les théologiens fondamentalistes, pour qui les sectes sont de fausses révélations qui viennent menacer l’intégrité de la société chrétienne. Il est intéressant de mentionner ici que l’Église du Temple du Peuple de Jim JONES ne fut cataloguée comme une secte qu’après la tragédie de 1978; avant ce suicide collectif, on avait une image positive de ce groupe dont le dirigeant participait aux campagnes électorales américaines aux côtés de l’ex-président de l’époque.

Il en va de même pour l’appellation « nouvelle religion »; dans un contexte aussi particulier que celui du Québec, toute religion qui n’est ni catholique, ni juive, ni anglicane est perçue comme une nouvelle religion. On sait pourtant très bien que les Mormons existent depuis plus de cent cinquante ans, que les Baptistes sont apparus il y a plus longtemps encore, et que les Dévots de Krishna sont les représentants d’une authentique école de philosophie hindoue qui a vu le jour au 16e siècle. La nouveauté vient du fait que l’on retrouve ces groupes dans le panorama religieux québécois depuis seulement trente ans. Le vocabulaire reflète donc les préoccupations de l’utilisateur et, même chez les chercheurs qui en sont conscients, on ne peut dépasser cette subjectivité.

Accueilhome Bouddhismebouddhisme Hindouismehindouisme Christianismechristianisme Islamislam Religions Amérindiennesautochtone Judaïsmejudaisme Religions du Japonjapon Religions de la Chineying_yang Nouvelles Religionsnouvelles_religions