Rituels traditionnels

Les nombreux rituels traditionnels chinois servent également à maintenir l’ordre et l’harmonie entre le monde des humains et le monde invisible des esprits et des revenants. Le canevas de base de tous les rituels consiste à nourrir les esprits (pour qu’ils accordent leur protection), les ancêtres défunts (pour qu’ils puissent vivre dans le monde des esprits sans devenir des revenants), et les revenants, ou mauvais esprits (pour qu’ils ne viennent pas hanter les humains). Ces rituels supportent un système de croyances qui s’intègre dans ce qu’on appelle, faute de terme plus précis, la religion populaire. Distincte des trois enseignements (réservés habituellement aux moines, prêtres et lettrés), mais puisant dans ceux-ci, la religion populaire repose sur un système de croyances basé sur le respect accordé aux ancêtres défunts et aux esprits.

Dans la vision chinoise, le monde est en effet peuplé de divinités (souvent des personnages historiques élevés au rang de dieux ou d’immortels), d’esprits et de démons. Ils se retrouvent partout; au Ciel, dans l’un ou l’autre paradis chinois, dans les souterrains infernaux, ou sur la Terre, dans les montagnes, les rivières, les arbres, et même à l’intérieur du corps humain. Ces divinités et esprits ne sont pas à l’origine du monde ou des êtres humains. Ils sont soumis à la loi du dao et contribuent, comme l’être humain, à maintenir une harmonie cosmique.

Les jeunes générations ont tranquillement abandonné la plupart de ces rituels, en même temps que certains en ont adopté d'autres, tirés de nouvelles traditions comme le christianisme, l’islam, ou le communisme. Ces changements modernes ne viennent cependant pas modifier radicalement la vision unifiée du monde typique de la Chine traditionnelle.

Accueilhome Bouddhismebouddhisme Hindouismehindouisme Christianismechristianisme Islamislam Religions Amérindiennesautochtone Judaïsmejudaisme Religions du Japonjapon Religions de la Chineying_yang Nouvelles Religionsnouvelles_religions